Back to home
dans Développement personnel

Multipotentialité : Aller au bout de ses projets

  • 17 mars 2018
  • By Marwa
  • 0 Commentaires
Multipotentialité : Aller au bout de ses projets

Depuis que j’ai compris que j’étais multipotentialiste j’ai enfin commencé à accepter ma vraie nature. Pour autant, ce n’est pas toujours facile de composer avec et notamment cette envie insatiable de commencer de nouveaux projets. L’une des grandes problématiques des multipotentialistes est que nous entreprenons trop de projets et bien souvent, nous ne les finissions pas car notre cerveau est en effervescence et à peine nous commençons un projet que nous pensons au suivant. Cela génère de la frustration parce que nous avons l’impression de ne rien accomplir. Nous nous dispersons et nous n’avons pas envie de nous focaliser sur un projet en particulier car nous aurions l’impression de renoncer au reste. Mais alors comment aller au bout de ses projets sans ressentir cette frustration ?

Le peu de livres qui existent sur la multipotentialité sont en anglais. Du coup, si on veut avoir des informations, des méthodes, des astuces, il faut forcement être à l’aise avec la langue de Shakespeare car ces livres ne sont pas traduits en français. Je vous ferais prochainement un article récapitulant tous les livres qui existent à l’heure d’aujourd’hui. Pour cet article je voulais surtout vous parler d’une méthode que j’ai trouvée dans l’un de ces livres et qui permet de se focaliser pour aller au bout de ses projets. Je vous ai traduit et synthétisé la méthode telle que présentée dans le livre et je vous met en vert un exemple concret d’application que j’ai fait pour moi.

aller au bout de ses projets

Les “FOCAL POINTS” Selon Margaret Lobenstine

Si vous ne l’avez pas lu, le livre « The Renaissance Soul » de Margaret Lobenstine est une mine d’or d’information pour les multipotentialistes.

La stratégie des « points focaux » de Margaret consiste à choisir quatre intérêts clés qui vous tiennent à cœur et de vous focaliser dessus pendant un certain temps. Il ne faut pas considérer cette focalisation comme un renoncement. Elle va simplement apporter de la clarté et de la concentration, tout en conservant la variété. Au lieu de passer autant de temps à réfléchir à ce qu’il faudrait faire, elle nous propose de réellement prendre des mesures concrètes. En maintenant un nombre raisonnable d’intérêts en même temps, vous pouvez satisfaire votre sens des multi-possibilités et votre désir de variété. L’énergie que vous dépensez frénétiquement à garder toutes vos options ouvertes va être canalisée pour faire au moins quatre des choses que vous aimez faire. Margaret compare cette méthode à un échantillonneur de glace. Elle nous propose de choisir 4 saveurs qui nous donnent envie en ce moment et de nous concentrer dessus. Nous pouvons y retourner quand nous voulons pour faire des ajouts ou changer une saveur que nous ne voulons plus. Nous ne sommes pas obligés de manger les 4 mêmes saveurs à vie.

Comment ça marche ?

Prenez une feuille et listez tous les intérêts qui vous attirent actuellement, sans ordre d’importance. Quand vous avez fini, demandez-vous pour chaque intérêt ce qui vous empêche de le faire en ce moment ? Parmi tous ces intérêts choisissez en quatre que vous souhaitez le plus accomplir dans les prochains mois.

Les points focaux que j’ai choisi pour le premier trimestre 2018 

  • Sport
  • Blog
  • Écriture
  • Développement personnel

Le Test « PRISM »

Une fois que votre choix est établi, il faut effectuer le PRISM test sur chacun de vos points focaux. Prenez un moment pour réécrire chacun de vos points focaux sous la forme d’une déclaration plus précise.

  • Prix: Qu’est-ce qui vous coûtera pour arriver à votre point focal? (argent, temps, stress émotionnel, sacrifices de vos proches?)
  • Réalité: que va impliquer réellement ce point focal? Demandez-vous non seulement si vous y arriverez, mais si vous apprécierez la réalité une fois que vous serez arrivé.
  • Intégrité: Pourquoi trouvez-vous ce point focal particulier potentiellement utile? Quelles sont les raisons de la poursuivre? Cela vous aide-t-il à développer une valeur que vous prisez?
  • Spécificité: Soyez précis quant à votre point focal. Quelle est la raison EXACTE pour laquelle vous voulez le faire? : « Je veux aider les gens » vs « Je veux travailler dans un hospice en aidant les enfants malade pour les aider à vaincre leurs peurs en dessinant »). Mais attention à ne pas être trop précis, en limitant trop votre objectif.
  • Mesurabilité: Comment allez vous mesurer l’avancée de votre objectif ? Qu’est ce qui fera qu’il sera accompli ou en tout cas avancé ? Chaque point focal doit inclure une date et d’autres chiffres pertinents. Combien d’heures / produits / pages / etc./ vous allez y dédier ? La panique du multipotentialiste peut surgir à la perspective de fixer une date mais faites-le quand même.

Gardez à l’esprit qu’un multipotentialiste définit le succès différemment des autres. Parfois, le succès est juste le processus et non le résultat. Lorsque vous utilisez le test PRISM, n’oubliez pas votre propre fonctionnement. Aimez-vous la spontanéité ou millimétrer chacune de vos tâches? Êtes-vous productif sous pression? Votre budget est-il suffisant? Le test PRISM n’est pas destiné à vous préparer à une course. Au lieu de cela, il devrait ouvrir une fenêtre sur une vie plus complète.

Exemple d’application sur l’un de mes points focaux :

SPORT

  • Prix : Cela va me coûter du temps puisqu’il faut que je consacre entre 4 et 5h par semaine à mes sessions de running et le renforcement musculaire. Cela va aussi nécessiter de l’organisation et de la motivation.
  • Réalité : Si je réussis à être régulière, je vais non seulement atteindre mes objectifs mais en plus je vais enfin ressentir de la fierté d’avoir sculpté mon corps et gagné en endurance.
  • Intégrité : Ce point focal me permet de développer mon mental et mon estime de moi. Quand j’arrive à me dépasser en course à pied, je ressens toujours une grande fierté. De plus le footing a une influence très positive sur mon humeur.
  • Spécificité : Je veux progresser en course à pied afin d’être plus rapide et plus endurance, pour me sentir bien dans ma tête et dans mon corps.
  • Mesurabilité : Objectif marathon de paris le 8 avril prochain.
    • 4 séances de footing par semaine
    • 2 séances de renforcement musculaire par semaine

Combien de temps consacrer aux Points Focaux ? La méthode M&M

Les tâches quotidiennes ont tendance à s’étendre pour remplir le temps qui leur est alloué. Par exemple, si vous vous dites, samedi après-midi je fais le ménage, sans définir de plage horaire, vous pourriez bien y passer la journée ! C’est pourquoi pour les points focaux, vous devez définir combien de temps est significatif (Meaningful) et gérable (Manageable) à consacrer à chacun d’entre eux. C’est la méthode M&M de Margaret Lobenstine.
Au lieu d’essayer de caser vos Points Focaux entre vos différentes corvées et To Do List, la première étape consiste à identifier combien de temps vous souhaitez consacrer à chacun de vos points focaux. Et à partir de là vous déterminez s’il vous reste assez de temps pour le reste : Passer du temps avec votre famille, s’occuper de la maison, etc. Et l’étape finale est de créer l’équilibre entre ces deux parties. Une fois cet équilibre atteint, vous pouvez être sûrs de consacrer un temps significatif à vos points focaux, mais pas autant de temps pour que le reste de votre vie reste gérable.
Vous comptez le nombre d’heures dans une semaine, vous déduisez les impondérables (heures de sommeil, travail, trajet) et vous déduisez ensuite le temps consacré à vos points focaux. Vous regardez ensuite combien de temps il vous reste pour vos obligations quotidiennes. Vous devez trouver un équilibre entre les deux. Par exemple, vous ne pouvez pas consacrer 40h à vos points focaux et 20h seulement pour le reste.

Exemple concret de ce calcul

Le voici appliqué aux 4 points focaux que je me suis fixée pour ce premier trimestre.

On voit donc que c’est assez équilibré au niveau de la répartition des heures puisque je consacre un temps raisonnable à mes points focaux sans que cela prenne le dessus sur le reste. J’ai trouvé cette méthode vraiment pertinente et utile. Pour ma part je l’applique par trimestre, qui est une période suffisamment longue pour faire des progrès tangibles, mais pas trop longue non plus pour ne pas que je ressente la frustration de ne pas pouvoir commencer de nouveaux projets. Une fois tout cela défini, il ne reste plus qu’à fixer les créneaux horaires que vous allez dédier à chaque point focal, le noter dans votre agenda et passer à l’action! Faites comme si c’était des RDV professionnels. Consacrez-y le temps que vous avez décidé et évitez de vous laisser distraire par des tâches parasites.

Vous pouvez vous fixer des objectifs d’étape pour vous motiver : Par exemple, écrire 2 chapitres de votre prochain livre, apprendre à jouer une chanson sur votre guitare, tourner une vidéo youtube par semaine, finaliser votre offre de formation en ligne, courir votre premier 10km, etc. Pour vous aider à organiser et planifier les étapes et actions de vos points focaux, je partage avec vous le planning Excel que je me suis créé et que vous pouvez utiliser/personnaliser à votre guise. Vous pouvez le télécharger en cliquant sur ce lien : Plan d’action

Pour moi, 4 projets est le bon chiffre. Au delà, je ne suis pas efficace. A vous de trouver le bon nombre, plus ou moins. J’espère que cet article vous aura aidé. N’hésitez pas à partager vos astuces en commentaire. Comment faites-vous pour aller au bout de vos projets sans trop vous disperser ?

Par Marwa, 17 mars 2018
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Please check your instagram details.